Depuis 20 ans, le Cours Saint-John Perse est spécialisé

dans l’enseignement du cinéma et de l’audiovisuel.

Hugo  D.

Bac L , option cinéma audiovisuel - en 2012

 

"Je garde un super souvenir de cette école et de ses professeurs, en particulier du cours de Cinéma Audiovisuel.

 

Ce cours nous a permis d'en apprendre énormément sur le cinéma, en théorie (histoire, technique, etc.) comme en pratique (écriture de scénarios, réalisations de films).

 

En sortant du Cours SJP, j'ai intégré un BTS audiovisuel en montage postproduction, dont je suis sorti diplômé en 2014.

 

Aujourd'hui, je travaille dans le milieu de la postproduction, pour des films institutionnels, des documentaires ou encore pour des programmes courts destinés au web."

Lola F.

Bac L, option cinéma audiovisuel - en 2011

 

J’ai 26 ans bientôt 27. J’ai intégré St John Perse 18ème en 2008-2009 à 20 ans et je redoublais ma Première. Au-delà de m’être rendu compte que j’étais sûre de vouloir écrire grâce à Stéphane Levacher, qui me donnera la passion de Samuel Beckett en Terminale, j’ai su que j’appartenais au monde audiovisuel en rencontrant Christian Debackère. Je suis née sur un plateau télé. Mon père est réalisateur et ma mère est directrice de production. S’ils n’ont jamais voulu m’influencer, force est d’admettre que mon chemin était tracé. C’est Christian qui me l’a confirmé. C’est en partie grâce à lui et à l’option cinéma que je me suis accrochée, pour ne pas dire acharnée à obtenir ce foutu BAC.

 

L’option cinéma avec Christian a été un déclic formidable ! C’est avec lui que j’ai écrit mes premiers scénarii, que j’ai fait mes premiers tournages et que j’ai découvert Alfred Hitchcock ! Hitchcock m’a sauvé en cinéma et la philo n’a pas été trop mal. Je suis sortie de là en 2011 à 22 ans, en ayant rattrapé 101 points. Terminé, bisous ! 

 

J’ai ensuite fait une école de cinéma, en me disant que je serais réalisatrice. Et finalement il n’en est rien du tout. J’ai fait l’option scénario ! C’est en repensant aux années avec Christian que je me suis rendue à l’évidence : ce que je fais de mieux, c’est écrire des histoires ! À la fin de mon cursus, j’en suis sortie avec une série « L’affaire BonZaï » et un court métrage « Le Grand Saut ». J’ai fait mon stage de fin d’études chez « Scènes de Ménages » et j’ai enchaîné avec un CDD chez eux. Mais je me suis vite rendu compte que la vie de bureau ce n’était pas pour moi. Quand on est resté sur les bancs de l’école aussi longtemps, on a un peu de mal à tenir en place. Alors j’ai eu une opportunité formidable et aujourd’hui je travaille de chez moi. Je développe une web série, une série 6x52, un docu-fiction, j’adapte un bouquin et je fais du script doctoring pour certains jeunes réalisateurs et je suis même une petite bloggeuse (avecdesistories.wordpress.com). Bref, aujourd’hui je suis scénariste et bientôt vous verrez mes histoires en images ! 

 

Merci Christian pour la patience, la confiance et surtout la bienveillance. Merci St John Perse de vous être accroché avec moi, aujourd’hui je ne regrette pas ma vie !

Florent D.

Je suis arrivé au Lycée Saint-John Perse en 2010. Atteint de phobie scolaire, il a toujours été compliqué de me faire travailler. 

Grâce à un corps enseignant performant et proche des étudiants j'ai pu retrouver de la confiance en moi.

       Les meilleurs souvenirs de ces trois années passées à SJP sont indubitablement ceux passés en cours de Cinéma audiovisuel encadré par Mr Debackère. Ses cours m'ont permis de réaliser à quel point le monde de l'audiovisuel me passionnait. A tel point qu'une fois sortir du lycée je me suis lancé dans un BTS Montage et post-production acquis avec succès, suivit d'un bachelor en réalisation. 

      Aujourd'hui, je suis cadreur/monteur et chef de département vidéo dans une société de communication.  

Merci mille fois Mr Debackère car je n'y serai jamais arrivé sans vous et votre confiance.

Jean B. 

 

" j'ai 25 ans j'ai suivie les cours Saint-John Perse entre  2006 et 2009 je suis aujourd'hui intermittent du spectacle essentiellement régisseur sur des long métrage Français, j'écris également et réalise mes propre films... Ce que les cours de cinéma m’ont apporté c’est surtout l'ouverture d'esprit et une première vision de ce qu'il était possible de faire dans l'audiovisuel, en effet Christian Debackère m'a réellement poussé a écrire en me donnant les bons outils pour arriver à construire mes idées et m'a accompagner dans ce sens pendant  toute ma scolarité.  C'est également avec lui que j'ai réalisé mon premier court métrage ce qui n'a fait que me donner envie de continuer ! "

Victor G.

Bac L, option cinéma audiovisuel - en 2009

 

" Souvent je penses à mes années passées avec vous, en me disant que j’ai eu une sacré chance de passer par là. J’ai rencontré des gens supers. Certains sont restés des amis,  d’autres pas. Mais en tous les cas je garde un bon souvenir de tous, chacun m’a apporté beaucoup.

Grace à vous j’ai compris que la majorité n’a pas toujours raison, que tout un système éducatif qui s’acharne à dire qu’on est mauvais et bon à rien a parfois bien tor.

Bien sur je ne dis pas que je suis un génie, mais un petit shot de confiance en soi, peut être rien qu’une fois,  peut avoir des répercussions énormes.

Les cours de cinéma ont fait naitre en moi une curiosité, un amour de l’image qui existent toujours aujourd’hui.

C’est grâce à Saint John Perse que j’ai pu entrer dans une école de cinéma puis partir un an à New York, où j’ai travaillé avec des photographes reconnus et dans de très grands studios (c’est pas mon genre de me vanter mais hey, c’était cool !)

J’ai rencontré à Saint-John les profs les plus passionnés, passionnants, fous, bizarres, intéressants, et surtout les plus bienveillants. C’est rare.

D’ailleurs vous êtes pour moi le meilleur lycée de France. Franchement continuez avec cette bienveillance et cet intérêt pour l’élève en tant qu’individu. Vous m’avez sauvé !

 

Aujourd'hui je suis assistant photographe. Pour ceux qui ne connaissent pas, je fais la lumière sur les prises de vues). Je travaille en général avec des photographes de natures mortes (Eric Maillet pour Dior, Cartier, Vogue… Mitch Feinberg pour Cartier également, Bulgarie, Versace..), ou de mode (Jean Baptiste Mondino, Juergen Teller…), ou encore des "inclassables" comme Martin Parr. "

Pauline M.

Bac L, Option Arts plastiques - en 2003

 

« Littérature, histoire de l'art, cinéma, théâtre, langues, voyages... Le Cours St John Perse m'a offert une approche vivante et sensible de la culture qui ne m'a plus quittée. »

 

Pauline travail aujourd’hui dans le cinéma et la photographie. 

Vincent Heneine 

Acteur & Realisateur

 

« Souvent je pense à mes années passées assis sur les bancs du cours saint-John Perse.

Saint-John Perse a été une formidable école de la vie et m'a donné la chance de pouvoir très tôt commencer le Cinéma.

 

J'ai appris énormément grâce à Mr Debackere les bases de mon métier actuel.

Ses cours ont développé ma curiosité, mon envie et m'a apporté la culture du Cinéma que je n'avais pas.

De Méliès, à Eisenstein en passant par Andrew Niccol , Mr Debackere nous a fait découvrir cet univers en nous donnant des outils formidables qui me servent encore aujourd'hui dans l'écriture de mes films et leurs réalisations.

En plus de cours théoriques nous avons énormément de pratique essentielle à la compréhension de ce métier.

 

Saint-john Perse nous donne cette confiance et cette envie de faire de nos rêves, une réalité. »

 

Julien M.

Bac L, option cinéma audiovisuel - en 2000

 

« Mon bac en poche en 2000 à Saint John Perse, je me suis inscrit en Faculté de cinéma à Paris III (qui était très théorique), jusqu'au niveau DEUG, pour ensuite m'inscrire dans un BTS de montage (qui était très technique) en 2004 jusqu'en 2006. Je sors du BTS en acquérant le statut d'intermittent en montage pour des plateaux, news, magazines et documentaires de différentes chaines de télévisions.

Depuis 2010 je me spécialise dans la Bande-Annonce en tant que chef monteur graphiste.

 

Ayant voulu faire ce métier depuis l'adolescence, Saint John Perse m'a permis de poser les bases, théoriques et pratiques de ce qui allait suivre mon parcours des métiers de l'audiovisuel, de Méliès à aujourd'hui. »

Nous Suivre : 

  • Instagram
  • Facebook Social Icône

© 2017 IFTIS Designed by Lucile Ouriou